Tagtik

La chasse aux faux avis sur internet est ouverte

Publier un faux avis ou un commentaire qui ne correspond pas à la réalité sur internet peut coûter très cher !

Des nos jours, publier un commentaire sur Internet est devenu une pratique courante. Sur la toile, les sites spécialisés où le consommateur est invité à donner son avis sur un resto, un lieu ou un autre type de commerce ne manquent pas (TripAdvisor, ...).

Si dans la plupart des cas, les internautes sont de bonne foi, il arrive aussi que des personnes, se présentant faussement comme un consommateur, publient des avis mensongers dans l'intention de nuire à telle ou telle enseigne.

En Belgique, cette pratique est interdite pour la simple et bonne raison qu'on ne peut pas tromper le consommateur. Et l'inspection économique compte bien faire la chasse à ce type de pratiques trompeuses, indique La Dernière Heure.

L'autorité économique a analysé les pratiques des ces types de sites web qui permettent la publication d'avis chez nous. Toutes ces entreprises ont été sensibilisées au phénomène et utilisent davantage de dispositifs de vérification permettant d'éviter la publication de faux commentaires.

En parallèle, les consommateurs et les entreprises victimes de ces faux avis ont été invités à signaler ces pratiques via un point de contact national spécifique.

Publier un faux avis ou un commentaire qui ne correspond pas à la réalité peut coûter très cher à l'auteur indique encore la même source. Cette manoeuvre est passible d'une amende pénale allant de 26 à 10.000 euros. Le principe général de la responsabilité s'appliquant, il faut aussi ajouter à la note des dommages et intérêts.

Étienne Mignolet, porte-parole adjoint du SPF Économie, explique: "Il faut savoir que cette problématique des faux avis est suivie de près par l'inspection économique. En effet, si des avis sont postés sur un site web contrôlé dans le cadre d'une autre problématique, les informations relatives aux avis (pas forcément faux) sont vérifiées afin de s'assurer qu'elles respectent la législation en vigueur. Les sites web les plus populaires en Belgique sur lesquels la publication d'avis est possible ont déjà fait l'objet d'un contrôle. Il n'y a cependant pas eu de condamnation en Belgique concernant des faux avis"

Si le nombre de plaintes chez nous peut sembler insignifiant (à peu près une dizaine l'an dernier), il ne représente pas forcément la réalité vécue par les restaurateurs ou les gérants de commerce, ajoute en guise de conclusion le quotidien.

(FvE - Source : La Dernière Heure - Illustration picture : Pixabay)

Fabienne van Elmbt

Fabienne van Elmbt

PR/Press/Copywriter - Globetrotteuse - AsiaMania - Reading addict

Pour aller plus loin