Tagtik

Faillites : un niveau "plus élevé qu’avant la crise"

Curieusement, la situation s'est améliorée en Wallonie et en Flandre alors qu'elle s'est dégradée à Bruxelles.

En Belgique, le nombre de faillites recensées atteint 10.714 unités. C'est donc une baisse de 1% par rapport à la même période en 2017, indique le quotidien L'Echo.

Si, à première vue, ce léger recul est une bonne nouvelle, un examen plus minutieux révèle que le nombre de faillites reste à un niveau "plus élevé qu'avant la crise", observe Graydon, la société de collecte d'informations économiques et financières qui a publié ces données.

Curieusement, la situation s'est améliorée en Wallonie et en Flandre alors qu'elle s'est dégradée à Bruxelles.

Qu'est-ce qui explique que, dans la capitale, plus d'entreprises mettent la clé sous le paillasson que dans le reste du pays?

Bruno Wattenbergh, senior advisor chez Ernst & Young, expliquait en novembre dernier que les sociétés dormantes ou sociétés fantômes n'étaient pas étrangères à ce phénomène. "Ce sont des entreprises qui n'ont pas d'activités, pas de chiffre d'affaires et ne déclarent rien depuis des années. On ne sait pas ce qu'elles font. Lorsqu'elles ne paient plus la taxe sur les sociétés, elles se retrouvent dans le collimateur du parquet. Une entreprise qui ne rentre plus ses comptes peut même être citée en faillite directement", explique le spécialiste.

Or, Bruxelles loge un nombre important de sociétés dormantes: pas plus tard qu'en septembre dernier, 3.000 entreprises n'avaient pas déposé leurs comptes ces trois dernières années. C'est donc presque une entreprise sur trois qui fait défaut. Souvent, il s'agit de sociétés écrans.

Au niveau des secteurs, l'horeca demeure le secteur le plus impacté par les faillites, suivi par les services aux entreprises, les garagistes et le secteur de la construction

Autre constat plus étonnant, le nombre d'emplois menacés par les faillites en 2018 est en revanche en forte baisse (-11,5 %), à 18.848 jobs. Il s'agit du plus petit nombre d'emplois perdus en raison de faillites depuis 2007 (15.200 jobs perdus cette année-là).

(FvE - Source: L'Echo / Illustration picture: Pixabay)

 

 

FvE

FvE

PR/Press/Copywriter - Globetrotteuse - AsiaMania - Reading addict

Pour aller plus loin