Tagtik

Ce qui va changer pour votre déclaration fiscale

La révolution digitale annoncée ne s'inscrit pas seulement dans une volonté de modernisation : elle permettra en outre de réaliser des économies substantielles.

Dans une interview accordée mardi à L'Echo et De Tijd, Hans D'Hondt, le patron du SPF Finances, indique que l'administration fiscale devrait être entièrement numérisée d'ici 2025. Conséquence : les déclarations papier devraient disparaître dans un avenir proche.

"A l'horizon 2025, nous avons l'ambition d'être entièrement numériques. En tant que pouvoir public, nous avons le devoir de réagir suffisamment vite aux évolutions sociétales. Si l'économie se numérise et que les services publics ne suivent pas, ils deviennent rapidement un boulet au pied du pays et un obstacle à la compétitivité de l'économie."

Sur les 7 millions de contribuables que compte notre pays, 562.000 complètent encore leur déclaration fiscale sur papier. En outre, une proportion non négligeable des déclarations simplifiées (3 millions de contribuables) sont elles aussi envoyées en version papier.

En 2018, seuls 1,36 million de Belges ont utilisé Tax-on-web de manière autonome, les autres déclarations électroniques ayant été remplies par des comptables ou des fonctionnaires.

Cette révolution digitale annoncée ne s'inscrit pas seulement dans une volonté de modernisation : elle permettra en outre de réaliser des économies substantielles.

"Les déclarations électroniques ne doivent pas être scannées, ce qui réduit les coûts", précise le patron du SPF Finances. Même constat pour l'envoi de courriers, qui représentent actuellement de grosses dépenses. L'an dernier, le fisc en a envoyé plus de 21 millions.

(LpR/Picture by rawpixel on Unsplash)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin