Tagtik

Retards dans la 5G: le ministre furieux

On peut désormais raisonnablement craindre (ou se féliciter, du côté des opposants à la 5G) que ce blocage entraîne un retard d'une ou deux années dans l'implantation de cette nouvelle technologie en Belgique...

La 5G, c'est pas pour demain... Faute d'un accord entre les Régions et le fédéral, l'octroi des licences 5G est remis à (beaucoup) plus tard, indiquent plusieurs sources ce mercredi matin.

Faute d'accord, il faudra donc attendre les élections et la formation du prochain gouvernement pour fixer un cadre autour de l'installation de l'internet hyper rapide chez nous.

On peut désormais raisonnablement craindre (ou se féliciter, du côté des opposants à la 5G) que ce blocage entraîne un retard d'une ou deux années dans l'implantation de cette nouvelle technologie en Belgique.

"C'est vraiment dommage et ça témoigne d'une vision à courte vue. A cause d'une question de sous, on bloque l'économie de notre pays, en mettant un frein aux nouveaux services et à l'innovation des start-ups", tonne le ministre en charge des Télécoms, Philippe De Backer (Open Vld).

Ce mercredi, les discussions ont achoppé sur la répartition des recettes. La clé de répartition 80/20, utilisée lors de la dernière procédure d'octroi, ne convenait en effet plus aux Régions, plus gourmandes cette fois.

"J'avais proposé de donner notre feu vert à la mise aux enchères et de mener les discussions sur la répartition par la suite. Mais ce n'était pas possible. Maintenant, nous risquons de perdre 2 ans", regrette encore Philippe De Backer.

(LpR/Picture : Belga)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin