Tagtik

Sri Lanka : une vengeance après Christchurch?

C'est en tout cas, l'hypothèse avancée par Ruwan Wijewardene, secrétaire d’État sri-lankais à la Défense...

Les attaques sanglantes au Sri Lanka seraient une réponse à l'attaque terroriste perpétrée en Nouvelle-Zélande il y a un mois, au cours de laquelle des mosquées avaient été visées. C'est en tout cas, l'hypothèse avancée par Ruwan Wijewardene, secrétaire d’État sri-lankais à la Défense, qui en a fait état mardi, sur base de l’enquête préliminaire.

Le nombre de victimes des différents attentats à la bombe au Sri Lanka est désormais passé à 310. Plus de 500 blessés sont toujours à l'hôpital. Plusieurs kamikaze se sont fait exploser dans des églises et des hôtels de l'île, à l'occasion de la célébration de la semaine pascale.

Ces cibles n'ont pas été choisies au hasard. "Les attaques dans notre pays ont été commises en représailles de la terreur contre certaines mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande", a avancé le secrétaire d'État à la Défense à Sri Lanka, suite aux premiers développements de l'enquête.

Les attentats du 15 mars en Nouvelle-Zélande ont fait 50 morts dans deux mosquées de la ville de Christchurch. La majorité des victimes étaient des musulmans d’Afghanistan, d’Inde, du Pakistan et de Somalie.

(LpR avec Skwadra / Picture: Twitter)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin