Tagtik

Des militaires dans nos villes jusque février au moins

Ils étaient 1.800 au plus fort de la menace. Ils ne sont plus que 550 à patrouiller dans nos rues et bâtiments publics.

La décision a été pris en Conseil des ministres: jusque début février au moins, 550 militaires continueront d'être affectés à des missions de surveillance des rues et les lieux dits 'sensibles'.

Depuis début 2015, les militaires soutiennent les policiers et assurent la sécurité dans les rues, les gares et autres bâtiments publics, dans le cadre de l'opération 'vigilant guardian'.

L'OCAM (l'organe de coordination pour l'analyse de la menace) a abaissé au début de cette année le niveau de la menace de 3 à 2 (sauf pour un certain nombre de lieux spécifiques).

Le gouvernement a donc décidé de diminuer le contingent de militaires chargés de ces tâches sécuritaires. Quand la menace était au plus haut 1.800 soldats patrouillaient dans nos rues, soit trois fois plus qu'actuellement.

(LpR avec Skwadra - Source: Belga/Illustration Picture: Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redactionfr@tagtik.be

Pour aller plus loin